Francine THIBAUD



Francine ThibaudOriginaire du Périgord, installée à Paris, Francine Thibaud a adopté la Creuse…où elle séjourne régulièrement depuis cinq ans.

Diplômée de l’école Boulle et des Arts Appliqués (ENSAAMA), elle a d’abord été dessinatrice pour l’impression textile, puis peintre décoratrice pour des spectacles, théâtre et télévision.
Depuis une dizaine d’années, elle donne libre cours à des recherches personnelles d’objets et volumes peints, univers et trésors de poésie, de spontanéité et liberté d’expression.

Ses meubles récupérés dans la rue et dépôts vente, deviennent des objets d’émerveillement, transcendés par une tête majestueuse de papier mâché, commodes ventrues aux multiples tiroirs, boites à secrets aux formes généreuses poudrées de rose pâle et bleu fané.
Féerique alchimie de la matière et des formes, personnages venus du plus profond des songes qui ont parcouru le temps et l’espace, chaque meuble devient une légende, un conte de fées où chacun invente son histoire. Il s’en dégage parfois un écho médiéval, souvent un parfum oriental.

« Matériau léger, à base de colle et de papier journal et offrant une agréable surface à peindre, le papier mâché est depuis quelques années mon premier support. Je le modèle comme de la terre, jusqu’à l’obtention de la forme attendue ».
Le ponçage manuel, après séchage, permet à la peinture acrylique de mieux glisser, mais les surfaces ne sont jamais très lisses. Elles gardent un grain soyeux, très tendre et une patine cirée pleine de poésie et de fraîcheur.

Francine Thibaud a exposé son travail à maintes reprises dans des galeries parisiennes, à Lyon, Aubusson, Dublin, à Saint-Léonard invitée par Claude Bromet (Reg’Arts)